ZOE MEDICAL SANTE Migraine ophtalmique – Symptômes et traitement

Migraine ophtalmique – Symptômes et traitement

Appartenant à la classe des migraines avec aura, la migraine ophtalmique se caractérise par des céphalées généralement accompagnées de troubles de la vision. Les individus atteints par ce type de migraines ressentent les mêmes maux de tête que dans le cadre d’une migraine classique auxquels s’ajoutent des scintillements ou des tâches scintillantes qui apparaissent dans leur champ visuel.

Symptômes

Les symptômes de la migraine ophtalmique sont ceux de la migraine : maux de tête d’apparition rapide ne touchant souvent qu’un seul côté du crâne, fluctuant au cours de l’évolution de la crise, une aggravation des douleurs lors des efforts, parfois, la présence de gêne aux sons ou à la lumière ou des nausées et des vomissements. Les symptômes sont généralement associés à des signes visuels survenant avant ou pendant la crise de migraine: perception de points brillants, ce sont les scotomes ou de mouches noires devant les yeux, voire une tache noire qui coupe la vision en 2. Ces manifestations précédent l’arrivée de la migraine mais peuvent également l’accompagner…

Diagnostic

Le diagnostic de migraine est évoqué devant des crises qui se prolongent de quelques heures à trois jours, et se répètent plusieurs fois par mois. On parlera de migraine ophtalmique devant l’existence d’au moins deux crises de migraine précédées ou concomitantes des signes visuels décrits. Des examens complémentaires comme une imagerie cérébrale, scanner ou IRM sont pratiqués.

Traitement

La migraine ophtalmique se traite au moment des crises, comme la migraine avec mise au repos dans le noir, en associant des médicaments antalgiques ou plus spécifiques, comme les dérivés de l’ergot de seigle ou les triptans. En cas de fréquence trop importante des crises ou de retentissement majeur sur la vie du patient, certaines molécules sont données en traitement de fond, comme le propranolol.

Prévention

Pour prévenir une migraine, il faut éviter les facteurs déclenchant les crises comme le stress, la fatigue, le tabac et certains aliments, notamment l’alcool ou le chocolat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *